Visite du laboratoire d’élixirs floraux DEVA, les émotions

A l’origine, il y a la fleur d’Impatiens. Cette petite fleur mauve pousse en abondance en moyenne montagne au bord des ruisseaux et dans les endroits frais. Elle colonise rapidement son espace et sa fleur est comme suspendue au bout de sa tige, comme si elle voulait capter tout ce qui se passe autour d’elle, tout de suite. Le fruit qui en résulte est long et renflé. Il explose littéralement dès qu’on le touche, disséminant ses graines sans perdre une minute. Efficace ! 

Lorsqu’il a rencontré cette fleur, le Dr Bach a trouvé qu’elle ressemblait assez à certains patients de sa salle d’attente… ces patients qui ne voulaient pas attendre, que toute politesse agace car elle est perte de temps, qui cherchent l’efficacité immédiate sans fioriture. Vous en avez certainement déjà rencontré 😉 

C’est de là que sont parties ses recherches : faire le parallèle entre les caractères des fleurs et les comportements humains, pour agir sur les émotions. En filigrane, il y a l’idée que l’émotion s’inscrit dans le corps, et qu’il est donc nécessaire de s’occuper de nos états émotionnels avant qu’ils ne soient retraduits en pathologies somatiques qui en masquent l’origine. On retrouve cette idée dans de nombreuses thérapies : psychothérapie bien sûr, mais aussi kinésiologie, microkinésie, naturopathie, etc. 

Au terme de sa vie, il avait mis au point 38 élixirs floraux, qui correspondent tous à un état émotionnel durable ou passager, et qui sont utilisés depuis les années 30 sans interruption. L’avantage, c’est qu’il n’y a ni surdosage, ni contre-indication, ni effet secondaire, cela reste de l’ordre du subtil, du vibratoire. Le caractère de la fleur entre en résonance avec l’humain pour rééquilibrer un état émotionnel. On entre dans le domaine de l’énergétique, pour se réaligner, se sentir à nouveau à sa juste place. 

En 1986, c’est Philippe Deroide qui reprend les travaux du Dr Bach en créant le laboratoire DEVA, après avoir travaillé avec des chercheurs américains sur les élixirs floraux. Il décide de s’installer à Autrans, au coeur du Vercors, où la flore est abondante et la nature préservée. Il monte alors une équipe de préparateurs cueilleurs passionnés, où tout le monde travaille entièrement artisanalement, en conscience. Ils poursuivent la recherche sur les élixirs floraux, et en ont élaboré 96 autres depuis 30 ans ! C’est un lieu magique, plein de bonnes vibrations et de bienveillance, que j’ai eu la chance de visiter hier. Je vous raconte cette visite dès demain, le temps pour vous de digérer ces premiers éléments et de vous imprégner de cette douce ambiance.