J-3 avant la rentrée

Si les parents ont hâte, pour les enfants cela reste une étape importante chaque année ! Entre ceux qui sont surexcités à l’idée d’y retourner, ceux qui ne tiennent plus en place car ils veulent retrouver leurs copains, ceux que cette rentrée inquiète ou encore qui ont peur de se séparer, chacun vit la rentrée différemment. 

Les fleurs de Bach sont là pour aider chaque enfant (et parent!) dans ce rituel annuel du mois de septembre. Voyons un peu plus en détail… 

Celui qui avait super méga hâte

C’est l’enfant surexcité, celui qui ne tient pas en place. Il ne fait que de parler de la rentrée, n’en peut plus d’attendre de voir ses copains. Il n’arrive plus à se poser, à profiter des derniers jours de vacances. Enthousiaste, certes, mais cela prend beaucoup de place dans sa tête, et généralement quand vient le moment tant attendu il est tellement envahi qu’il n’est pas présent dans l’instant. 

Voici les deux fleurs clefs :  Impatiens et Vervain

Celui qui a peur

Que la peur soit clairement identifiée (le maître des CM1 est vraiment impressionnant et en plus il crie!) ou que ce soit une vague sensation d’angoisse, cette rentrée inquiète. L’enfant y pense et appréhende, la perspective de retrouver les copains ne suffit pas à effacer cette sensation désagréable.

Pour une peur identifiée et concrète, on privilégiera Mimulus, qui va permettre à l’enfant de reprendre le contrôle, de savoir qu’il peut maîtriser sa vie et faire face aux difficultés. 

Pour une angoisse  diffuse, la sensation que les choses vont mal se passer, on privilégiera Aspen. Cette fleur permet d’utiliser sa sensibilité de manière constructive, de se sentir protégé et fort. 

Et pour ceux qui ont peur du changement (de classe, de maître, d’école…), on pourra proposer Walnut. Cette fleur permet d’être suffisamment centré pour s’assumer malgré les changements, d’être moins sensible aux influences extérieures et de poursuivre son propre chemin. Si l’enfant est excessivement attaché à sa situation de l’année passée, on peut la coupler avec Honeysuckle qui permet de bien investir le présent en lâchant le passé. 

Celui qui n’avait pas confiance en lui

Qui dit nouvelle rentrée ni nouveaux challenges, et si certains enfants se retrouvent bien dans ce modèle, pour d’autres c’est une occasion de plus de leur faire ressentir qu’ils ne sont pas à la hauteur. Ils sont alors persuadés qu’ils vont échouer, et se fixent des objectifs inatteignables. Ils se sentent inférieurs aux autres. 

Dans ce cas, c’est Larch qui peut les aider, en leur permettant de reconnaître et d’accepter leurs points forts et leurs points faibles. Grâce à cette fleur, l’enfant va reprendre confiance, et se sentir capable de réaliser son objectif personnel. 

Celui qui ne voulait pas se séparer

Que ce soit la toute première rentrée ou que votre enfant soit déjà plus grand, la séparation peut être un moment délicat. Red Chestnut est la fleur idéale, qui permet de ressentir que l’on est distinct de l’autre. Elle permet de se recentrer sur soi, et de trouver la juste proportion dans la relation. 

Et bien sûr en cas de panique le jour J, le rescue est toujours un allié de taille ! 

Bonne rentrée à tous !